Paysages, patrimoine et pratiques sociales

Axe3 200x200

Cet axe de recherche envisage les ensembles urbains et ruraux qui sont l'un des résultats les plus complexes de l’anthropisation du territoire ; parfois rassemblés dans l’espace des villes, d’autres fois d’une façon plus éparpillée dans le territoire.

Dans ces deux réalités, les objectifs principaux seront :

- Identifier les vestiges matériels de cet établissement dans le territoire, donc le patrimoine des différents périodes historiques ;

- Identifier le rapport entre patrimoine naturel, culturel et environnemental en faisant jouer les différents concepts et approches propres à chaque espace culturel et analyser la dynamique de ces paysages culturels qui ont une valeur patrimoniale spécifique et qui posent des problèmes de conservation et de valorisation dans un cadre de développement durable ;

- Identifier la relation historique entre nature et grands travaux publics en étudiant les paysages visibles (superstructures) et invisibles (mines, travaux souterrains, infrastructures urbaines) et les conséquences paysagères et sociales des grands ouvrages d’arts ;

- Comprendre la notion de paysages de l’innovation technique et identifier les acteurs et les techniques liées l’implantation des LST (Large Systèmes Techniques), qui ont eu un rôle déterminant dans le changement des paysages ;

- Identifier et comprendre les pratiques sociales liées à la construction de ces espaces ;

- Identifier et interpréter les conséquences sociétales, économiques et environnementales qui sont liées à la transformation des paysages ;

- Identifier les différents moyens de gestion et valorisation des paysages et objets culturels.

 

Au-delà de son but scientifique, la recherche doit être envisagée comme un biais pour transmettre à la société civile les moyens de comprendre les transformations économiques et sociétales subis par les paysages de façon lui donner une connaissance qui lui permet d’intervenir pour assurer l'équilibre entre l'innovation et le maintien de la diversité écologique et préserver le patrimoine et l'identité des différents territoires. Voilà pourquoi l’étude des villes doit tenir compte des propositions internationales les plus importantes, comme les Recommandations pour la protection des paysages historiques urbains et la Convention UNESCO de 2003.

D’autre part, il faut aussi s'assurer que le travail s'inscrit dans les 17 grands objectifs pour le Millenium que les pays du monde ont reconnu en septembre 2015.

 

Les thèmes de recherche portent plus spécifiquement sur :

- Histoire et patrimoine de l'ingénierie (période moderne et contemporaine) ;

- Paysages de l'innovation technique (thermo et hydro électricité, barrages, chemins de fer, routes, etc.) ;

- Les infrastructures urbaines et le changement du paysage ;

- Paysages et agrosystèmes ;

- Education patrimoniale ;

- Patrimoine immatériel ;

- Patrimoine et muséologie ;

- Images et objets comme sources du patrimoine technique et industriel ;

- Techniques du monde arabe et islamique (époque médiévale) ;

- Mise en valeur des sites archéologiques ;

- Projets de circuits culturels dans le centre et le Sud Tunisien.

Adresse

Contacts

© 2018 TPTI. Tous droits réservés.