La procédure d’examens repose sur l'attribution aux Unités d'Enseignement (UE) de crédits ECTSselon les termes du processus de Bologne. De ce point de vue, le fonctionnement du master ne se distingue pas de celui d'un master intra universitaire, même s'il possède son arborescence propre.

Contrôle continu

  • - assiduité
  • - fiche de lecture ou fiche de synthèse pour les séminaires et cours
  • - monographie ou présentation PowerPoint de site ou d'instruments, de procédés, ou d'objets techniques en lien avec le projet ; réalisation d'inventaire ou projection, réalisation d'archives écrites ou orales, ou simulation...
  • - compte-rendu de stage ou de visite. Dans chaque université d'accueil, des stages ou visites seront proposés aux étudiants, soit sur le terrain (archéologie), soit en institutions (musée, inventaire...), de manière à leur donner un aperçu concret des conditions d'exercice.
  • - assiduité et participation pour le projet tutoré
  • - récupération de crédit si décision du jury d'admission
  • - l’évaluation de la mobilité de spécialité rentre dans ce cadre et comprend la validation des séminaires et la rédaction d’un rapport final de synthèse de l’ensemble des activités évaluées conjointement par le professeur-tuteur, l’expert professionnel le cas échéant et le professeur référent.

 

Les notes sont centralisées par l'université coordinatrice, qui assure l'envoi d'un relevé provisoire de notes à chaque semestre.

Mémoire de fin d'étude

Le mémoire valide l'acquisition de compétences :

Comme dans tout master, la formation TPTI sonsiste en l'acquisition de compétences. Et comme dans tout master professionnalisant, ces compétences sont de deux ordres :

  •  - capacités à conduire une recherche-action dans le champ concerné : choix de sujet, détermination et dépouillements de sources ; choix bibliographique approprié ; positionnement historiographique critique ; définition et développement d’une problématique ; mise au point d’hypothèses pour vérifier cette problématique, et la corriger au besoin ; choix et analyse d’étude de cas pour vérifier cette problématique et la corriger au besoin ; synthèse critique finale dans les deux champs théoriques et pratiques. L’acquisition de ces compétences se fait dans le cadre du projet personnel, en lien avec les séminaires et modules de formation correspondant dans la totalité du parcours.
  •  - capacité à concevoir et développer un projet collectif de recueil de données et de valorisation dans le champ concerné en mobilisant les outils numériques et classiques adéquats. L’acquisition de ces compétences se fait dans le cadre du projet tutoré, en lien avec les séminaires et modules de formation correspondants dans la totalité du parcours.

 

Le mémoire de fin d'études évalue la maturité du candidat et sa capacité à mobiliser les compétences acquises dans son parcours, de manière autonome et adéquate. Sa préparation débute au premier semestre de la première année de master. La soutenance, lors du dernier semestre de la seconde année clôt cette phase de la formation.



 logo pdfNormes Mémoire

 

Soutenance : L’étudiant rend compte de son travail lors d’une soutenance devant un jury composé au minimum de quatre personnes dont trois HDR ou Full professor, représentants au moins deux des six universités du consortium et un professionnel pour l’appréciation du projet tutoré. La soutenance est organisée simultanément en présentiel et par webconférence. Le jury de master valide l'ensemble du parcours, et décide de l'attribution de mentions. Les mémoires peuvent être mis en ligne, après approbation du jury, ils portent alors la mention du résultat obtenu.

Designed by Décision Publique